mercredi 20 juin 2018

Biographie de Dato Meor Abdul Rahman, Mahaguru (fondateur du Gayong)

  1. Biographie de Dato Meor Abdul Rahman, Mahaguru (fondateur du Gayong)

Meor Abdul Rahman, fils de Uda Mohd Hashim, est le fondateur du Silat Seni Gayong. Il est né le 17 août 1915 à Taiping, Perak (un des 13 États de Malaisie. Syarifah Aluyah, sa mère était la fille de Syed Zainal Al-Attas. Il avait un frère appelé Meor Aziz et une sœur dénommée Siti Syarifah. Avant la naissance de Meor Rahman sa mère a fait le rêve que son fils à naître serait un guerrier et un leader. La légende raconte que Dato Meor serait né avec un frère jumeau mal formé, une petite créature ressemblant à un ver. Cette créature a été conservée dans une noix de coco pendant un moment avant d’être relâchée dans la rivière Teluk Kertang. Selon sa mère c'était un signe qu'un jour son fils serait un guerrier renommé et respecté.

Dans ses jeunes années, Meor Rahman a reçu une éducation dans une école du village de Pokok Asam à Taiping, et durant son adolescence à l'école Edouard VII puis dans un lycée technique jusque 1936.Meor Rahman a commencé son apprentissage du silat vers l'âge de 12 ans, auprès de son grand-père maternel, Syed Zainal Abidjan Al-Attas, qui avait hérité du Gayong de Daeng Amok Lolos un guerrier Bugis qui résidait à Jambe, sur l’île de Sumatra. Quand Meor Rahman était enfant il a entendu de nombreuses histoires concernant les guerriers légendaires Malais. Il passa 4 ans à apprendre dans le détail le Selok Bolok auprès de son grand-père. Puis celui-ci lui annonça qu'il allait achever sa formation à proximité de la frontière thaïlandaise avec un être mystérieux. Après ses études, il passa le plus clair de son temps chez son beau-frère qui travaillait comme officier de police. Il en profita pour accroître ses connaissances martiales auprès de différents Gurus. Il fut souvent défié mais jamais vaincu.

Régulièrement Dato Meor allait chasser les oiseaux et les coqs sauvages. Un jour qu’il chassait avec des amis, il s'est aventuré à proximité de la frontière Thaïlandaise. Il y rencontra un vieillard nommé Pak Choh qui l'adopta comme son fils. Sachant que Meor était un guerrier il le présenta à Lim Choon qui organisa des combats entre Meor et des combattants de Muay Thaï. Il y gagna de nombreux combats et le titre de Pendekar. (guerrier).

Finalement, Meor atteint un endroit appelé Mee Nam au sud de la Thaïlande et y rencontra une personne qu'il connaissait déjà, Tok Mekjah. C'est là que se produit un événement étrange qui peut être rattaché aux dires de son grand-père. Un jour qu'il se sentait fatigué, il s'endormit au sommet d'un rocher près d'une rivière. Il rêva d'une étrange créature habillée dans le tenue traditionnelle des guerriers malais qui s'approchait de lui. Il se présenta comme le légendaire Hang Tuah. Il lui dit d'aller se mettre au service du sultan de Perak. Dans son rêve, les secrets du silat lui furent révélés et il reçut une force extraordinaire. Il alla se mettre au service du sultan de Perak Alang Iskandar il put y démontrer sa force et sa technique, le sultan impressionné lui accorda le titre de Rahman Sendo (Invincible guerrier de Perak). Sa force lui permettait de tordre des clous de 20 cm à mains nues, se battre contre plusieurs personnes, ou plier une pièce. Il devint le fils adoptif du sultan et vécut à ses côtés jusqu'à sa mort en 1938.

Alors qu’il était à Taiping, Meor enseigna le silat seni gayong à quelques uns de ses proches amis, qui l'appelaient « Rahman, l'homme fort », c'est à cette période que le sultan de Kedah déclara Meor Rahman Mahaguru.

A la mort du sultan de Perak, Meor Rahman s’installa à Singapour, à l'époque une province de Malaisie, pour trouver une vie plus facile. Il exerça plusieurs professions puis finalement servir au sein de la « British Royal Signal Corp » à Gillman Barracks sous le commandement du lieutenant colonel Pope. Là un instructeur de combat le défia en combat et Meor le surpassa. Il devint alors instructeur de combat au sein de l'armée et forma les soldats au combat à mains nues. Il fut le premier malais à détenir une telle fonction dans l'administration britannique. Quand les japonais attaquèrent Singapour Meor fut envoyé à proximité de l'île de Sudong.

Avant de s’y installer il fut défié par le Pendekar Wak Pusang, leader d'un groupe local qu'il vainquit. Afin de protéger les populations de l'avancée japonaise au début de 1942, Meor apprit à quelques personnes choisies le Gayong. Ils purent sous sons commandement sécuriser l’île, qui fut alors laissée de côté par les japonais.

Durant l’occupation japonaise de la Malaisie en 1942, Meor Rahman fut arrêté pour résistance après avoir blessé un soldat japonais en protégeant sa famille. Il fut condamné à mort par pendaison. Afin d’éviter cette sentence, il servit dans l'armée japonaise . En 1945, à la reddition des forces japonaises, Meor Rahman rentra à Singapour où les habitants de l’île de Sudong lui offrirent
de travailler en tant que Penghulu (chef de village). Après 2 ans, dans cette fonction, il rejoignit le gouvernement britannique en tant que détective. Il reçut de la part du roi George V la médaille d’honneur du gouvernement britannique, le 23 décembre 1947.

Durant son séjour à Sudong le Silat Séni Gayong commença à se diffuser dans les îles avoisinantes. Sudong étant le centre du gayong. Fin 1949, le Gayong s’était répandu sur toute la péninsule et Singapour. Dans le milieu des année 1950, des acteurs et des actrices se formèrent au Gayong. En 1956, un homme politique malais d'importance, Dato Onn Jaffar, rejoint le Gayong et devient le conseiller du Silat Seni Gayong pour les traditions et la culture.

Au début 1957, Meor Rahman organisa, un grand rassemblement et des démonstrations de Silat dans l'état de Kedah. C'était le premier événement de ce style, l'objectif était la diffusion du Gayong dans la société malaisienne. En 1959, la première association de Gayong fut créée à Woodlands, Singapour. Elle était dirigée par Meor Rahman. De cette académie sont sortis de nombreux instructeurs.

En 1961, Meor Rahman prit sa retraite du gouvernement pour créer sa propre entreprise. Il était déterminé à multiplier les instructeurs formés par lui et son frère Aziz et les envoyer enseigner le Gayong.

Le 22 octobre1963, Dato Onn Jaffar, vu l’opportunité de créer une association afin de redonner à l'art sa forme originelle. Ce fut le premier style officiellement enregistré en Malaisie, sous le numéro 361, le siège social fut déplacé de Woodlands à Kota Sarang Semut, dans l'état de Johor.

En 1964, une démonstration massive fut organisée au nord de la péninsule, Après le succès de l’opération le sultan de Kedah, invita Dato Meor à enseigner le Gayong aux habitants. De nombreux officiels se formèrent au Gayong.

Vers la fin de 1969, Meor Rahman revint à Taiping. Avec l’aide d'instructeurs de haut niveau, il organisa un cursus officiel du Gayong. Le 27 janvier 1971, Air Kuning à Taiping devint le plus important centre d’entraînement du Gayong en Malaisie. La même année, le nouveau sultan de Perak, Idris Shah, accorda à Meor le médaille d'honneur du mérite de sa province (Darjha Kebasaran Paduka Cura Si Manja Kini) lui permettant de porter le titre de Dato. Quelques années plus tard, le sultan rejoignit le Gayong et reçut le titre de Sang Sa Purba.

Depuis lors, le nom de Dato Meor devint connu à travers toute la Malaisie. Sa popularité parvint aux oreilles de l’acteur Bruce Lee. Lors d'un voyage de Londres à la Malaisie avec son ami Tuan Syed Jamalulail, Dato Meor rencontra Bruce Lee à l'aéroport de Hong Kong. Après les présentations celui-ci proposa à Dato Meor un rôle dans son film « le jeu de la mort »., Dato Meor refusa, ils purent cependant échanger quelques techniques et points de vues sur leurs arts martiaux respectifs. Lee reconnut les compétences de Dato Meor et du Silat Seni Gayong.

En 1976, le Silat Seni Gayong comptait plus de 150 000 pratiquants. Plus tard, l’armée et la police commencèrent à utiliser le Gayong comme méthode de combat à mains nues. Vers la fin des années 1980, plusieurs pratiquants défièrent Dato Meor, mais celui-ci déclina poliment leurs offres.

Vers la fin de sa vie, Dato Meor rappela à ses disciples de rester unis. Les plus jeunes étaient encouragés à apprendre le Gayong et à conserver le Silat Séni Gayong. Le 23 juin 1991, Dato Meor est décédé à l’âge de 76 ans. Il est inhumé à Masjid Lama à Taiping, Perak. Son talent en Silat en tant que Pendekar et Mahaguru est reconnu par tous. Avant de mourir, Dato Meor dit à tous les pratiquants qu'il n'y aurait plus de Mahaguru en Silat Seni Gayong. Avant de mourir il désigna sa fille, Cigku Siti Kalsom comme première successeur et Cigku Razali Salleh comme second. En 2001, Cigku Razali nous a quitté.

Il y a 4 endroits historiques pour le Gayong désignés par Dato Meor avant sa mort, ces endroits devraient être vus par les étudiants du gayong :

  • Padang Antah Berantah, dans l’état de Perak. Lieu de formation du gouvernement de Gangga Nagara.
  • Padang Sanai, dans l’état de Kedah. Lieu où Dato Meor Rahman acheva son éducation en Gayong.
  • Sudong Island à Singapour. Lieu où le Gayong a été d’abord enseigné.
  • Sedili, dans l’état de Johor. L’endroit désigné par Dato Meor comme « la fin du Gayong ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire